Catégories
Presse

Eoliennes : vers la fin des implantations anarchiques ?

Tous ceux qui sont pour les énergies renouvelables sont pour les éoliennes. Mais leur implantation anarchique est en train de dévaster les paysages magnifiques de la France. Et elles soulèvent des oppositions farouches, y compris du côté de beaucoup d’écologistes.

La Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire Elisabeth Borne, elle -même, ne comprend pas comment on a pu en arriver à ces implantations anarchiques, ni comment des emplacements de parc en co-visibilité avec des monuments historiques ont pu être installés. Et elle a tenu à le dire devant la commission des affaires économiques du Sénat le 18 février dernier.  » On a des territoires dans lesquels on a une dispersion de petits parcs de taille et de forme variable qui donnent une saturation visuelle, voire une situation d’encerclement autour de certains bourgs qui est absolument insupportable  » a-t-elle déclaré.

Emmanuel Macron s’était, lui aussi, déjà dit préoccupé par ces installations lors de son déplacement à Pau en janvier 2020. « Soyons lucide, a-t-il déclaré, la capacité à développer massivement l’éolien est réduite. Le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays. Il y a l’éolien offshore que l’on a développé, relancé très fortement, mais de plus en plus de gens ne veulent plus voir d’éolien près de chez eux, considèrent que leur paysage est dégradé, ne veulent plus avoir d’éolien qui s’installe » .

Oui, mais…

Si notre Président de la République et sa Ministre de l’Ecologie sont d’accord sur ce point, il ne reste plus qu’à espérer, enfin, une meilleur gestion de l’implantation des parcs d’éoliennes. Sur terre et en mer.

Mais lorsqu’on apprend que le plan pluriannuel de l’énergie présenté au Sénat par Elisabeth Borne prévoit d’augmenter le nombre d’éoliennes pour le faire passer de 8 000 actuellement à 14 500 en 2028, soit 6 500 éoliennes supplémentaires, on se demande bien comment elle va réussir à préserver nos beaux paysages déjà terriblement encombrés. Et à convaincre les riverains des éoliennes qui, suite à une enquête menée par Fabien Bouglé, auteur de l’ouvrage « Éoliennes : la face noire de la transition écologique », édité par les Editions du Rocher, refusent à 95% l’implantation d’éoliennes près de chez eux…

La solution pour continuer à développer les parcs d’éoliennes repose, selon la Ministre de l’Ecologie, sur la prise en compte de l’acceptabilité des riverains, une meilleure intégration paysagère, et une implantation offshore plus importante, car l’éolien en mer génère huit fois plus d’énergie que l’éolien terrestre.

Un dossier à suivre de près…

Source : Hervé de Malières le 11/03/2020 sur bioadictif.fr

Partager sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *